25   3074
25   4067
60   6486
12   2551
83   8374
43   5379
91   7335
11   2780
70   7989
17   2837

Cambodia | Road trip de 15 jours

Hello tout le monde,

J’espère que vous allez bien malgré cette période particulière ! De mon côté, je reviens ENFIN pour vous partager mon expérience sur mon dernier gros voyage en mars dernier : un road trip de 15 jours au Cambodge !

Comme vous le savez, suite à celui-ci, nous avons été confinés en France (et dans le monde entier) à cause du Coronavirus. Du coup, j’ai eu du temps pour vous préparer cet article, mais le contexte ne me donnait pas envie de m’y replonger… En effet, depuis les frontières sont fermées et il est impossible de partir… Alors j’ai beaucoup hésité, mais je me dis qu’au contraire, cela peut faire du bien de voyager par procuration et j’espère qu’un jour on pourra à nouveau reprendre l’avion pour découvrir le monde !

Pour vous en dire plus sur ce voyage, la décision s’est prise avec une amie sur un coup de tête, pour rejoindre une autre amie qui faisait le tour de l’Asie. Fin février, nous sommes donc parties à Paris prendre un vol de l’aéroport CDG vers Bangkok avec la compagne Emirates ! Une fois arrivée là bas, il a fallu changer d’aéroport (nous avons pris un taxi et roulé une petite heure) pour reprendre un dernier avion jusqu’au Cambodge. Quasiment 48h plus tard, nous voilà à Siem Reap pour le début d’un séjour magique et inoubliable !

SIEM REAP

En arrivant, nous avons pris une claque ! 34°C, le sac à dos dans un tuktuk et direction l’hôtel Santa Clara Cambodia boutique Hotel ! Un lieu magnifique, très calme, avec de grandes chambres, une piscine entourée de bananiers et un personnel très accueillant.

La première après-midi, nous avons décidé de nous reposer après notre long voyage. Mais dès le lendemain, nous nous sommes levées à l’aube pour voir le lever du soleil sur le Temple d’Angkor. Ce fut une expérience incroyable… Nous avions pris un pass de 37$ pour une journée complète, qui permet d’avoir accès à tous les temples. Pour cela, je vous recommande de prendre également un chauffeur de tuktuk car le lieu fait plusieurs centaines de km2. Et l’astuce finale, c’est de lui demander de faire le circuit à l’envers ! Comme ça, les lieux sont vides de touristes et vous pourrez profiter pleinement des temples, voir des singes, des moines en tenues oranges et faire de sublimes photos.

Je vous donne le contact de notre chauffeur de tuktuk : il s’appelle So Phea (bon ça se prononce quasiment comme « Pierre » en vrai) et vous pouvez le joindre via Whatsapp au numéro suivant : +855 87 358 004. Il est adorable, très conciliant, plein de bons plans et ses tarifs sont vraiment justes.

Concernant les repas, nous avons plusieurs fois déjeuné et diné dans l’hôtel, où la cuisine était délicieuse et variée. Nous avons aussi été plusieurs fois au night market (marché nocturne de la ville), pour découvrir les spécialités locales. Vous DEVEZ goûter la mangue séchée (mon dieu, j’en rêve à l’heure actuelle), et dans les adresses retenues il y a :

  • Khmer kitchens restaurant : un restaurant typique, pour de la food locale vraiment pas chère, des assiettes copieuses et de qualité
  • Rooftop temple club : pour boire des verres, danser etc. Le lieu est super, sur plusieurs étages où il y a différentes ambiances(Pour la petite anecdote, ça a été le premier endroit où ils nous ont pris la température avant d’entrer… Si on avait su que 8 mois plus tard on ne serait toujours pas venu à bout de ce covid…!)

Enfin, comme partout en Asie, vous pouvez vous faire masser à chaque coin de rue pour des prix plus qu’abordables, genre 15€ l’heure (paradis sur terre hein?).

Après 4 jours à Siem Reap, nous avons souhaité partir à Phnom Penh et pour cela nous avons choisi la compagnie de bus Giant ibis. Il s’agit de la plus fiable et de la mieux notée du pays (pour le confort des bus, son respect des horaires etc). À l’intérieur, vous aurez la clim, la wifi, des arrêts pour les repas… Pour les billets, il suffit de se rendre dans un bureau quelques jours avant pour réserver, puis de venir au rendez-vous le jour J !

PHNOM PENH

Même si le trajet de bus a duré 6h, cela est passé très vite car les paysages étaient magnifiques, nous sommes passé par des petits villages, des maisons en bord de route et nous avons pu observer le « vrai Cambodge » et ses habitants.

Une fois à Phnom Penh, la capitale, nous avons été dans notre hôtel. Je ne pourrais pas vous retrouver le nom, puisque je ne l’ai pas vraiment apprécié, mais nous avons payé environ 7€ la nuit…! Il était sommaire, mais c’est aussi ça l’expérience d’un road trip :))

Au sein de la ville, il y a un marché géant, sous des halles, typiquement asiatique et que je considère comme la caverne d’Ali baba. En revanche attention, vous pouvez y trouver beaucoup de contrefaçons, mais c’est à faire absolument !

Moins drôle, mais tout aussi immanquable : le Musée du génocide Khmer. Il s’agit d’un ancien lycée transformé en prison secrète de haute sécurité… Entre 12 000 et 20 000 personnes y furent torturées et assassinés, la visite se fait à l’aide d’un audio guide qui existe dans toutes les langues. La visite des pièces est très dure, la visualisation des portraits également, mais c’est un devoir de mémoire. En effet, il y a eu seulement 7 survivants qui ont pu témoigner de la barbarie du lieu…

Concernant les bonnes adresses food, voici mes préférées :

  • Vibe Cafe Asia : une adresse d’instagrammeuse, des plats californiens, des acai bowl colorés, du vegan dans toute la carte… Alors oui, on va dans un pays pour y manger local, mais j’ai vraiment adoré le petit rooftop, la décoration balinaise, et sur place nous avons rencontré les responsables de la chaine (puisque oui, nous avons appris qu’il s’agissait d’un concept de restaurants qui venaient de Honk Kong et ce sont deux français qui sont en charge du développement du groupe). Donc je vous recommande vraiment d’y passer pour un petit déjeuner, un goûter ou un brunch.
  • David’s fresh noodles handmade : si vous aimez les noodles, voici une adresse 100% typique avec une décoration sommaire, mais de très bons plats et j’ai adoré découvrir la fabrication des noodles maison et voir les pâtes danser dans les mains du cuisinier..
  • Kaifun : il s’agit d’un petit restaurant à découvrir plutôt le soir car il est rempli de lampions, avec plein de petits plats à partager (ou pas), aux inspirations mexicaines et américaines mais à la façon asiatique !

KAMPOT

Après Phnom Penh, nous avons repris un bus vers Kampot. Là bas, nous dormions à l’hôtel Five S qui est très cool, avec une grande salle de bain extérieure à la balinaise, remplie de plantes !

Cette ville est particulièrement renommée pour son poivre. Nous sommes donc allées visite La Plantation kampot pepper. Elle a été aménagée par un couple franco-belge il y a 7 ans et la visite est gratuite. Disponible en français ou en anglais, elle est incroyablement intéressante puisqu’on apprend comment pousse le poivre (il s’agit d’une plante grimpante), comment il est récolté, trié…etc. Tout est fait à la main.

J’ai aussi appris que tous les poivres viennent de la même plante ! En effet, environ 30% des grains deviennent rouges et en séchant les grains verts deviennent noirs. Pour le poivre blanc, il s’agit des grains rouges abimés, qui sont mit de côté, puis placé dans de l’eau, et en les lavant on retire la peau !

La plantation fait aussi du tumeric, du curcuma, des fruits du dragon, des fruits de la passion ainsi que d’autres fruits, légumes et fleurs. Cette exploitation permet de faire énormément pour les locaux et est très importante dans la région pour les emplois.

Nous y avons aussi déjeuné et c’était délicieux donc je vous recommande +++. Enfin, vous pouvez y acheter du poivre sur place, un souvenir parfait, utile et qui ne prend pas beaucoup de place !

À Kampot, nous avons encore une fois été dans des cuisines khmer (malheureusement, je n’ai pas de nom à vous donner, car nous étions accompagnées par des locaux et je n’ai pas fait attention), mais pour vous donner un exemple, un Fried Rice végétarien coûte environ 1,5$ (pour une assiette bien copieuse…) ! C’est donc ce genre d’adresse qu’il faut privilégier pour les road trip petit budget.

Enfin, je ne peux que vous recommander d’aller chez MANGROOVE, une guesthouse, pour passer une soirée en pirogue et admirer le sunset ! Vous aurez en plus une visite avec des explications sur les intérêts écologiques et les vertus de la mangrove (qui par exemple protège des tsunamis) ! C’était pour nous un des moments les plus dingues du voyage, une parenthèse hors du temps <3

KOH RONG SAMLOEM

Enfin, notre dernier spot (le meilleur pour la fin) fut l’île de Koh Rong Samloem. Et… OH MON DIEU. Que je regrette d’avoir quitté cet endroit hahah !

Pour nous y rendre, nous avons d’abord pris un taxi de Kampot vers Sihanoukville. Les prix étaient un peu plus élevés qu’en bus, mais les horaires sont plus flexibles et c’est aussi bien plus confortable et rapide.

Une fois sur place, nous avons déchanté ! Sihanouk c’est une ville de l’enfer, prise par les chinois pour y construire des dizaines de casino, tout est en travaux mais rien n’est terminé, c’est affreux et effrayant… Mais nous avons seulement été dans un beach bar le temps d’attendre notre ferry et je vous recommande d’en faire de même et de ne pas y dormir !

Arrivées sur l’île de Koh Rong Samloem, je croyais rêver…. C’est vraiment le plus bel endroit que j’ai vu de ma vie… Une eau cristalline, un paysage incroyable et encore relativement préservé, une végétation flamboyante… Un rêve éveillé, vraiment. Là bas, nous avons logé au The One Resort. L’hôtel était parfait, avec des petites cabanes pour dormir, un restaurant génial (nous y avons pris tout nos repas, du petit déjeuner au dîner pendant 4 jours et tout était délicieux). Un soir, nous avons même fait un BBQ les pieds dans le sable ! La plage de l’hôtel propose des beds et il y a également une piscine à débordement face à la mer… Bref, si là tout de suite je pouvais me téléporter, c’est là bas que je voudrais être sans hésitation.

Mais malgré le cadre idyllique à cette période j’étais très sujette aux insomnies, j’allais donc souvent à la salle de sport le matin, et j’en profite pour vous en parler car elle était parfaitement équipée (et avec la clim). Sinon, nous avons également fait de la plongée ! Je suis passionnée par les fonds marins et j’ai passé 2h merveilleuses digne du monde de Némo, avec des couleurs à couper le souffle, vraiment c’était magique… N’hésitez pas à demander à la réception du The One pour réserver, ils ont tous les contacts.

BANGKOK

Puisque toutes les bonnes choses ont une fin (et si j’avais su que ça serait vraiment la fin des voyages à ce moment là, j’aurai encore plus pleuré en partant….), nous avons du quitter le Cambodge… Nous avons passé une dernière nuit à Bangkok avant le retour, pour faire une « pause » dans le périple et éviter les 48h de voyage comme à l’aller. Nous avons donc pris l’avion dans l’aéroport qui se trouve à 1h de Sihanoukville vers Bangkok, puis nous avons dormi au Compass skyview hotel.

D’ailleurs, nous avons diné dans le restaurant de l’hôtel, le Stella, tenu par un chef italien. Pour info, nous étions les premières clientes, ce qui était assez drôle (ça venait d’ouvrir, il y avait des caméras etc). Le lendemain, nous avons rendu la chambre, mais nous avons pu profiter de la piscine en rooftop avant de filer vers l’aéroport pour rentrer en France.

Honnêtement, ce voyage a fait partie de mes plus belles expériences de vie. Déjà, parce que je l’ai partagé avec mes meilleures amies, et ça, ça vaut tout l’or du monde. Ensuite, parce que j’allais très mal à cette période là, mais que ça va déjà tout de suite mieux quand on est à l’autre bout du monde au soleil. Enfin, parce que c’était mon premier (bon et j’avoue dernier) voyage en sac à dos. Je l’ai détesté celui-ci hahaha ! On m’avait dit que ça serait plus pratique, mais honnêtement si vous restez comme nous plusieurs nuits par hôtel, vous pouvez tout à fait partir avec une valise !

Depuis, je ne rêve que d’une chose : repartir, redécouvrir d’autres pays, d’autres cultures, rencontrer des personnes locales qui auront à m’apprendre sur leur façon de vivre… J’ai envie de m’envoler, partout, peut importe où. Je croise les doigts pour que la situation s’améliore au plus vite, pour retourner au Cambodge & également aller ailleurs, car le voyage est la seule dépense qui rend plus riche. Avoir écrit cet article me fait réaliser que ça me manque encore plus que ce que je ne le dis au quotidien… À très bientôt pour un nouvel article, et j’espère à bientôt pour de nouveau article voyage ! xx

5 Commentaires

  1. 6 novembre 2020 / 20 h 31 min

    Coucou, merci pour cet article qui me replonge également dans mes souvenirs du Cambodge. J’y étais également à cette période. D’ailleurs je me rappelle avoir sur insta qu’on était à koh ring samloem au même moment, j’étais dans l’hôtel juste à côté, et mon fiancé m’a demandé en mariage sur cette même magnifique plage inoubliable donc ! Et également mon voyage le plus précieux de tous ! Hâte de pouvoir répartir !!!

  2. Bureau
    6 novembre 2020 / 20 h 31 min

    Merci Nolwenn !!
    Nous sommes en train de préparer notre itineraire pour notre tour du monde en 2022 ! Ton article tombe à pic, ça fait rêver !

  3. Catherine
    6 novembre 2020 / 21 h 42 min

    Un très bel article qui donne envie d’évasions. Beaucoup de courage en attendant de nouveaux périples.

  4. Amandine
    7 novembre 2020 / 8 h 50 min

    Bonjour Nolwenn,
    Quel fourchette budgétaire il faut prévoir pour un Riad trop au Cambodge ? Le coup est il plus élevé sur l’île de kho rong ?
    Merci beaucoup

  5. Eloïse
    7 novembre 2020 / 9 h 44 min

    Quel article !! Devant mon bureau, face à mon cours d’anglais juridique en visio, tu m’a fait voyager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.