17   1210
38   4379
26   3503
44   3374
31   2996
52   3157
70   3200
47   5101
54   4228
62   4078

S’expatrier dans la ville de la controverse !

Hey !

Cet article sort aujourd’hui parce que je voulais parler avec vous de tout ça (mon expatriation, Dubaï…) depuis looongtemps et que si j’attends plus, j’aurai surement un autre mindset d’ici là. J’aime bien partager en temps réel ce que je pense, ce que je ressens, car tout est amené à changer, à évoluer. Mais pour le coup, j’ai trainé car je pensais parler de tout ça avec vous de vive voix, j’ai envie de plus en plus de lancer un podcast ! Sauf que… les priorités, le travail, la période chargée et intense de fin d’année etc… Je ne m’en suis pas encore suffisamment occupé. Je compte bien y remédier prochainement, mais ce n’est pas le sujet du jour donc concentrons nous :))

Ça y est, cela fait maintenant 6 mois qu’on s’est installés à Dubaï, LA ville la plus détestée et critiquée au monde (où tout du moins en France!).

Ce choix, je ne vais pas revenir dessus ici dans cet article. On a créé une série de vidéos sur instagram qui s’appelle « K7 » dans laquelle on parle à coeur ouvert de ce qu’on vit. Depuis un an dans ce format j’explique tout, nos hésitations, nos critères, j’avais même partagé notre tableau final ! Depuis le début, on avait l’envie de venir à Dubaï qui a le temps qu’on préfère, la sécurité absolu, le décalage horaire parfait, la distance correcte et où on avait déjà amis et famille. Mais je freinais des 4 pieds… À cause du regard des gens, à cause du cliché de mon métier (l’influenceuse qui part vivre à Dubaï, quel enfer!), à cause de ma peur de décevoir, à cause de la flemme de justifier mon choix dès que j’évoquerai le sujet… Et puis on s’est rendu à l’évidence, en cherchant partout pendant plusieurs mois (à en risquer la séparation tant Lucas voulait avancer et tant j’étais réticente de tout!), on ne trouvait rien qui rivalisait avec Dubaï, alors on s’est lancé.

Quel tourbillon ! Trouver un appart, s’acclimater aux nouvelles règles, tout gérer en anglais, beaucoup stresser, se faire de nouveau amis, faire les magasins pour meubler notre premier vrai « chez nous », découvrir de nouvelles adresses, dealer avec le manque de mes proches, subir quelques critiques sur les réseaux, prendre plus de temps pour moi… Du positif, du négatif. Normal !

En tous cas, notre vie ici est simple et douce. Pas bling bling (on loue la voiture la plus pourrie du site de location, on fait nos courses et on cuisine à la maison 90% de la semaine, on ne fait jamais les magasins de luxe…). Nos plus grosses dépenses sont pour l’appartement évidemment mais on y vit, on y travaille, c’est aussi notre « showroom » côté pro et on l’a pris grand pour recevoir un maximum nos amis et nos familles (car je savais que de mon côté l’éloignement serait le facteur le plus difficile). Après on fait quelques restaurants évidemment et on reçoit beaucoup car on doit se refaire tout un cercle social, mais on faisait pareil en France et les prix sont les mêmes qu’à Paris je dirai. Notre plus gros luxe c’est quand on a le temps de se faire une plage ou une piscine (mais je suis CHOQUÉE on ne le fait jamais ! Je croyais que c’était un mythe les gens qui vivent au soleil et qui n’en profite pas, j’étais sure que je serai différente et que je prendrai au moins 20 min par jour pour aller me baigner, mais non, pas du tout, on y va jamais haha).

Bref, le bilan a 6 mois est positif. Ça a été dur. On ne sait pas si on va y passer encore une année, deux, trois, ou zéro. On a du mal à se projeter. On a un mood changeant (j’aime bien mettre « on » alors que c’est 100% moi toute seule !). Mais si c’était à refaire, je referai tout pareil.

Pour terminer, j’ai croisé l’autre jour un ami en bas de chez moi, on a parlé et il m’a dit « j’ai vu tes stories récemment, ça avait l’air de ne pas aller fort, on en a parlé au bureau, on s’est dit que tu n’allais surement pas rester longtemps » (bon je suis extrêmement nulle pour relater ce qu’on m’a dit, donc les guillemets sont en trop, ce n’était pas sa phrase exacte, mais à peu de choses près, c’était l’idée). Croyez-moi, c’est tout le contraire. Je n’ai jamais été aussi apaisée, autant en phase avec moi-même et aussi heureuse qu’en vivant ici. Mais par contre j’avoue qu’il y a des ups & down :

  • Déjà, il faut savoir que je n’ai jamais déménagé de NANTES les gars !!!! Et là, je ne suis pas partie à 1h de route, mais carrément à l’étranger, dans un pays où tout est différent (à commencer par la météo, pour mon plus grand bonheur, mais quand on est habituée depuis 30 ans aux saisons, etc. ça peut faire vraiment bizarre MÊME SI ON AIME LE SOLEIL PAR DESSUS TOUT). Il y a un temps d’adaptation je pense, j’aurai pu avoir la même phase à Paris !
  • C’est humain, 100% normal et ok d’avoir un moral qui varie. Encore une fois, c’est quelque chose que j’ai souvent eu en fin d’année, même quand je vivais en France. C’est une période très chargée côté travail (ça aussi pour mon plus grand bonheur parce que je suis reconnaissance de travailler à mon compte, avec des marques que j’adore etc. mais parfois je suis fatiguée, on veut bien faire, on y arrive pas, je ne me supporte plus en photos / en vidéo, on s’engueule avec Lu et je n’ai pas envie de me filmer et bref, je craque…).
  • J’ai parlé avec énormément de filles expatriées, à Londres, à la Réunion, au Canada, en Belgique, ici aux Émirats… On ressent apparemment toutes ces phases. Malgré le bonheur et la fierté d’avoir concrétisé son projet (son rêve pour utiliser le terme approprié pour moi car j’ai rêvé de cette vie au soleil pendant plus de 10 ans!), il ne faut pas oublier que c’est une sortie de zone de confort x1000.

Mon tord est peut être de le partager en story quand j’ai un coup de down. Mais j’ai toujours été transparente, j’ai toujours partagé avec vous le plus et le moins (en quantité limité, mais en toute honnêteté). Aussi parce qu’insta a tendance à faire croire aux autres que notre vie est géniale, qu’on gagne plein d’argent, qu’on ne travaille même pas. Je trouve ça bien, de temps en temps, de vous dire ce que j’ai sur le coeur, et parfois il est un peu plus lourd. Parfois on galère, parfois on ne lève pas le nez de l’ordi pendant des jours, parfois le compte est à sec.

Et puis mes amis me manquent, ma routine, mes habitudes, mes dîners chez mon père à l’improviste. Pour autant tous les jours, je remercie tout ce que je peux pour cette nouvelle vie ici. Pour le soleil quand j’ouvre mes rideaux, pour la sécurité, pour le côté plus slow et plus équilibré. Ça ne va pas durer 10 ans c’est sur, Dubaï ne sera jamais mon chez moi pour la vie. Mais je savoure la vie ici.

Je pratique mon anglais, je rencontre plein de personnes d’horizons différents, mon niveau de curiosité est rassasié ! J’aimerais bien étendre mon insta à l’international, mais je n’ose pas. Je n’ose pas partager trop ma vie à Dubaï vu que c’est mal vu, je n’ose pas parler anglais (ça c’est très français d’avoir honte de faire une faute, d’avoir un mauvais accent, ou encore que ça fasse trop prétentieux de me mettre à parler une autre langue), je n’ose pas prendre le risque de décevoir la communauté que j’ai déjà et à laquelle je tiens beaucoup (j’échange en DM tous les jours avec beaucoup d’entre vous, je reconnais vos petites photos de profils, vos pseudos, au dela des chiffres j’ai toujours eu la chance d’avoir une grosse connexion avec les filles qui me suivent et très peu de haters – je dirai un message déplacé tous les deux ou trois mois). Alors on verra ce qui va changer. Mais voilà mon état d’esprit actuel.

Il y a un an, dans mon salon à Nantes, je rêvais que 2022 m’aide à réaliser mon rêve. On hésitait encore entre la Corse, le Portugal et Dubaï. Je n’ai AUCUN regret, mais vraiment aucun, d’avoir choisi Dubaï. Et ce qui est sur, c’est que dans quelques temps, on reviendra (surement soit en Corse, soit au Portugal) <3

D’ici là, je vous souhaite une très belle fin d’année et de penser à vos rêves pour 2023. Tout peut se réaliser et en un an il peut se passer TELLEMENT de choses… à très vite ! xx

10 Commentaires

  1. Charl0tte_fraise
    2 décembre 2022 / 22 h 33 min

    L’ambivalence des sentiments est normale quand on est loin de chez soi et loin de ses proches… a fortiori quand c’est la première fois que l’on s’éloigne !
    Mais honnêtement, c’est le lot de tout le monde (dire le contraire serait mentir ou alors c’est que la personne était hyper malheureuse dans sa vie d’avant).
    Ça fait plus de 20 ans que j’ai quitté mon pays (et famille et amis en fait!) pour aller à Paris pour mon doctorat…
    Je n’arrivais pas en terrain inconnu, je connaissais très bien Paris, j’y avais quelques amis arrivés quelques mois avant ou en même temps que moi, mais même si j’adore cette ville et que j’adorais ma vie là-bas, les deux premières années, je rentrais « chez moi » toutes les 6 semaines max, et chaque fois que je reprenais mon vol retour, c’était les Grandes Eaux à l’aéroport et durant tout le vol -_-‘
    Après 7 ans à Paris, je suis descendue dans le 06, trop heureuse de retrouver le soleil… mais tellement triste de quitter Paris lol, j’ai eu du mal à m’adapter, je continuais de monter tous les mois au moins à Paris, j’y faisais les boutiques, j’y avais mes repères…
    Puis de nouveau après 12 ans dans le 06, hop j’ai repris mes affaires direction la Suisse cette fois… et comment te dire que la Côte d’Azur me manque tellement, mes amis là-bas etc.
    Pourtant, le paradoxe d’être pressé de « rentrer chez soi » alors que l’on a la nostalgie d’un ailleurs est toujours présent (globalement chaque fois que je descends chez mes parents, j’ai hâte de rentrer dans mon confort en Suisse ou idem qd je descends dans le 06, je kiffe je suis heureuse et tout, mais en même temps, je suis ravie de retrouver mon appart chez moi…).
    Bref, tout ça pour dire que ces sentiments ambivalents sont normaux, ça n’est pas de l’inconstance ou une insatisfaction permanente, c’est juste des envies / besoins différents selon sa forme du moment, son mood etc., et ça fait partie de l’expérience !
    6 mois c’est à la fois long mais si court dans une vie ! Laisse-toi le temps (laissez-vous le temps lol puisque tu dis « on » mdr).
    Quant à tes questions (normales) sur le regard des autres, la nécessité de justifier vos choix, comment c’est perçu… je sais que ça semble facile à dire mais essaie de t’en détacher totalement !
    D’une part car tu n’as rien à justifier à personne, ensuite car plus les gens percevront une hésitation et plus ils se sentiront investis d’une mission de juge suprême… alors que si tu envoies une image assurée et ferme, personne n’osera rien dire… sans mentir ou renvoyer une image qui n’est pas toi, il s’agit de faire un petit travail sur soi si possible pour affirmer encore plus ses choix sans remise en cause possible et en faisant fi des clichés !
    Ta vie est celle que tu aurais eue à Nantes, des sorties / soirées en famille ou amis, du shopping, du boulot, des tests etc., alors il n’y a rien à commenter de plus ; juste te suivre en respectant tes envies !
    Désolée pour cette très longue tartine, je ne sais pas être brève (et encore, je me contiens lol).

    • Nolwenn-C
      Auteur/autrice
      5 décembre 2022 / 9 h 04 min

      Merci pour ce long message, qui me fait sentir beaucoup moins seule et beaucoup plus normale !
      Savourer son expatriation et être sure de son choix, mais avoir des manques parfois. J’aurai eu les mêmes ups & downs dans mon hiver en étant resté à Nantes, je n’ai jamais été quelqu’un de constante (je pense que personne l’est), ça aurait juste été pour d’autres raisons (probablement parce que j’aurai eu trop froid, trop de pluie, alors qu’ici ça arrive à me manquer hahaha). Bref, merci pour ton partage d’expérience <3

  2. Audren
    3 décembre 2022 / 2 h 22 min

    Hello You!
    I’m french and i don’t speak english very well so i’ll speak in French! Ahahahahah
    Je suis contente d’avoir pris le temps de te lire, je ne le fais pas hyper souvent mais j’ai toujours plaisir à te lire.
    Bravo d’assumer tes choix quels qu’ils soient, si c’était ton rêve tu as bien fait d’aller au bout. Personne ne vivra ta vie à ta place. Si on gratte un peu il y a un tas de sujets à controverse dans chaque pays, justement parce que les cultures et us et coutumes sont différents. Profites en, quelque part ça nous montre d’autres facettes que celles qui sont majoritairement médiatisées c’est une richesse!
    Pour l’anglais si t’as envie de progresser et que tu as l’opportunité de pouvoir le parler autorises le toi. Les étrangers qui viennent en France n’ont pas toujours un français grammaticalement correct, ils ont du mal avec les articles et ça fait son charme, le principal c’est qu’on comprend ce qu’ils disent et quand ce n’est pas le cas, on en rigole ensemble parce qu’il n’y a pas se honte à essayer !mais je comprends je suis partie seule avec mon sac à dos à Dublin pour cette seule raison de réussir à depasser cette honte de mon anglais imparfait.
    Par contre pour ce qui est d’aller te baigner tu déconnes !!!!! À Nantes il fait un froid de canard pour pas dire gueux , depuis 3 jours, on sort les gros manteaux et le bonnet!
    Plus sérieusement si c’est quelque chose que t’étais venue chercher aussi de pouvoir te baigner régulièrement, poses toi direct des rdv réguliers dans ton agenda pour y aller et tu construiras ton planning pro autour de cela.
    Et un grand bravo pour ta co création hyper réussie! J’adorerais faire cela et ça me permet de rêver un peu à travers ta réalisation !
    Je te souhaite de merveilleuses fêtes de fin d’année, du repos et du temps pour toi et votre couple.
    Take care

    Bretzellb

    • Nolwenn-C
      Auteur/autrice
      5 décembre 2022 / 9 h 07 min

      Merci Audren pour ton message ! Tu as raison, je vais essayer plus d’aller côtoyer des personnes qui parlent anglais mais on a déjà un gros cercle avec des français donc les interactions en anglais sont seulement au supermarché, taxi, cafés et restaurant ! J’aimerais bien rencontrer des amis anglais mais j’ai peur (que ce soit trop dur, trop fatiguant, de tenir des conversations entières en anglais haha). Je fais mes petits cours sur Babbel en attendant pour prendre confiance en moi.
      Et trop bien pour Dublin ! J’espère que ça t’a apporté ce que tu souhaitais.

      Quant au temps à Nantes, je le sais bien j’ai des nouvelles de mes amis et de mon père, j’ai hate de rentrer les voir mais pas de la météo ! courage pour les bonnets, et très belles fêtes de fin d’année à toi aussi ! 🙂

  3. Marion
    3 décembre 2022 / 13 h 26 min

    Ton partage est tout doux ☺️ c’est très rassurant et optimiste de voir que malgré les peurs et les freins ( que l’on s’impose souvent soi même finalement) le bilan est positif et sans regrets .. que tout n’est pas parfait, mais comme partout finalement .. mais qu’aller au bout de ses envies c’est cool
    ne t’encombre pas de peurs pour l’anglais ou le fait de partager ta vie ic, celles qui te suivent et t’apprécient pour ta douceur ne changeront pas d’avis sur toi c’est sur ☺️

    • Nolwenn-C
      Auteur/autrice
      5 décembre 2022 / 9 h 08 min

      Merci beaucoup Marion d’avoir pris le temps pour me répondre et pour m’encourager c’est juste adorable… <3 très belle fin d'année à toi

  4. 3 décembre 2022 / 13 h 33 min

    Coucou Nolwenn,

    Merci pour cet article empli de sincérité comme tu l’es toujours sur Insta, j’aime te suivre pour ça d’ailleurs. Tu as de beaux rêves et c’est beaux de les concrétiser, de nous les partager dans la vraie vie et pas que le côté luxe de là bas. D’ailleurs j’ai parlé de toi à mon kiné qui ne connaissait que le côté bling bling de Dubaï et je lui ai montré que grâce à toi on pouvait voir autre chose et ça c’est vraiment super.

    Tes changements de mood son carrément normaux. C’est tellement changeant en étant chez soi, ds son quotidien habituel alors quand on change tout au tout c’est encore plus normal, je pense

    Concernant tes partages, moi je dis SUIS TES ENVIES, ce qui TE fait kiffer quoi.. Tu ne revivras peut-être pas ça 2 fois alors amuses toi..

    Des bisous Nolwenn ❤️
    Jessica (mama_syca)

    • Nolwenn-C
      Auteur/autrice
      5 décembre 2022 / 9 h 09 min

      Merci Jessica ! Énorme pour ton kiné haha
      Effectivement cette ville est capable de s’adapter à tous les rythmes de vie, j’ai choisi le mien sans regret !

      Je vais voir au fur et à mesure si j’arrive à plus assumer mes partages et merci encore xxxx

  5. Christina MILLET
    3 décembre 2022 / 13 h 50 min

    Coucou, ton article est magnifique et tellement bien écrit et intéressant
    C’est pas évident de vivre ce que vous vivez mais je vous fait confiance pour qu’avec le temps tout devient de plus en plus facile en tout cas j’adore vous suivre et vous êtes deux personnes extraordinaires ❤️ Courage pour la suite de cette belle aventure

    • Nolwenn-C
      Auteur/autrice
      5 décembre 2022 / 9 h 09 min

      Merci beaucoup beaucoup Christina <3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.