45   3065
64   3531
122   6820
98   5692
70   5731
43   4042
147   8413
25   2376
41   5350
154   9454

JOB #6 – ANGÉLINE L. | FLEURISTE

QUI ES TU ?

“Moi c’est Angéline, j’ai 29 ans, je suis bretonne (une pure beurre-salé) je suis née à St Renan et ai grandi près de Rennes. J’habite depuis plus de 2ans à Nantes, je suis fleuriste et désormais à mon compte depuis quelques mois.”

QUEL EST TON PARCOURS SCOLAIRE/PRO ?

“J’ai un parcours de fleuriste un peu atypique ! En effet il y a encore quelques années je voulais devenir infirmière ! Je me suis donc battu pour décrocher un concours et rentrer en IFSI en 2013 au Mans.

Finalement et contre toute attente j’ai arrêté la formation pendant ma deuxième année d’école. Je ne m’y retrouvais pas du tout, il me manquait ce coté artistique que j’ai toujours eu en moi, alors je me suis dit « Pourquoi pas fleuriste ? ». Honnêtement ça c’est réellement passé comme ça, j’y suis allé au culot sans savoir si ça allait me plaire.

Je suis donc reparti de zéro et ai commencé en 2015 mon CAP fleuriste à La Piverdière à Angers, puis j’ai directement enchainé avec un BP. Je suis sorti diplômé en juin 2016 et le bilan de cette reconversion : AUCUN REGRET, je ne me vois vraiment pas faire autre chose !”

QUEL EST TON MÉTIER AUJOURD’HUI ?

“Aujourd’hui je suis donc à mon compte, en micro-entrepreneur en tant que fleuriste. J’ai ouvert il y a quelques mois ma boutique en ligne sur où je travaille principalement la fleur séchée”

QUELLES SONT LES TÂCHES D’UN(E) FLEURISTE ?

“Une fleuriste doit être multi-tâches. Elle doit savoir entretenir un magasin, accueillir, recevoir la clientèle, répondre au besoin de celle-ci. Elle doit également avoir le sens de la créativité (forcément), le sens de l’organisation, connaître les plantes, les fleurs et leurs besoins à elles aussi.

Mais également quand on est à son compte, on doit savoir gérer la comptabilité, les stocks… Une fleuriste peut avoir plein de casquettes différentes et c’est ça que j’aime, tu ne t’ennuies jamais !”

UNE JOURNÉE TYPE ?

“Ma journée type à moi c’est de me lever tôt, et de m’habiller, comme si j’allais travailler à l’extérieur. Ça paraît bête hein, mais quand son lieu de travail est aussi son lieu d’habitation on peut vite se laisser aller et être tenté par « rester en pyjama, regarder Netflix etc » donc là au moins chaque matin je suis prête à travailler comme les « gens normaux ».

Chaque journée commence par une liste des choses à faire, un point sur la semaine, sur les rendez-vous de prévus, les commandes à réaliser et à envoyer. Ensuite je passe une bonne partie de la journée à confectionner (bouquets, couronnes etc) Quand je veux faire « une pause » je me mets sur mon ordinateur : je réponds aux mails, réalise des devis, des factures, je rencontre mes futures mariées de l’année, j’organise mes prochains ateliers ou marchés.

Une fois par semaine si ce n’est plus, je gère ma comptabilité, avec la vente par internet tout va tellement vite qu’il faut absolument être rigoureux surtout quand on n’a pas de comptable (même si la mienne s’appelle un peu « maman ») !”

COMMENT DEVENIR FLEURISTE ?

“La formation de fleuriste commence par un CAP, en 2 ans, mais comme je l’ai dit plus haut je n’ai rien fait comme tout le monde et le mien je l’ai passé en 6 mois.

Première raison : j’ai mon bac (donc ça écourte la formation d’un an) ensuite l’école de la Piverdière offre des formations en « accéléré » pour les personnes en reconversion; d’où les 6 mois. Il y a possibilité ensuite de continuer vers un Brevet Professionnel (BP) qui lui permet de s’installer à son compte et qui se fait (normalement) en 2 ans mais dans mon école c’est en 1 an (et c’est chaud tu as intérêt de t’accrocher ! Mais tout se fait, la preuve !) & ensuite il y a le Brevet de Maitrise (BM) mais là c’est un terrain inconnu pour moi !”

LES POSSIBILITÉS D’ÉVOLUTION ?

“L’évolution ultime : posséder sa propre boutique évidemment, que cela soit une boutique physique ou sur internet, ce qui se fait beaucoup maintenant !

Avant ça il y a possibilité de travailler en jardinerie, auprès de pépinière, en magasin, sur les marchés, le métier est assez varié

LA SUITE DE TES PROJETS ?

“Je suis en création d’entreprise depuis plus d’un an pour créer ma propre boutique, ma propre marque, mais cela prend du temps, surtout quand tu t’appelles Angéline et que tu décides finalement de ne plus t’installer à Nantes mais en région Parisienne ! Ahah.

Donc la fleur séchée est venue à moi le temps que tout se mette en place et puis par mon plus grand des bonheurs, ça marche, donc en attendant de trouver un local je souhaite développer ma micro-entreprise, me faire doucement un nom pour ensuite réaliser mon rêve et ouvrir MA boutique”

RETROUVEZ SON INSTAGRAM > ici / SA BOUTIQUE EN LIGNE > ici

VOS PARCOURS :

Si vous êtes aussi fleuriste, n’hésitez pas à partager vos expériences en commentaire ! Pour un même métier, il existe des dizaines de cursus différents et de missions possibles. Ça serait cool de pouvoir en savoir plus sur vous pour multiplier les avis et donner une vision 360° sur le poste :))

Partager:

2 Commentaires

  1. 26 mai 2020 / 11 h 20 min

    C’est super que tu présentes d’autres métiers ! En plus avec la saison du printemps ça donne envie je souhaite bon courage à cette gentille et douce fleuriste et qu’elle réalise son rêve d’ouvrir sa boutique ❤️

  2. 12 juin 2020 / 8 h 07 min

    Un beau projet de vie, un beau rêve !
    Merci pour tes articles et ton blog qui je dois l’avouer est très très réussi !

    Fleuriste est un beau métier, le fleuriste accompagne chaque moment de notre vie jusqu’à ce que nous chacun d’entre nous fane à son tour.

    Au plaisir de te lire <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.