Marie

Hier, le 6 juillet, c’était ma fête. La Ste Nolwenn. Comme c’est un prénom breton, ce n’est pas noté dans le calendrier officiel, et donc personne n’y pense jamais… Sauf ma mamie et ma maman. Mais cette année les deux ne sont plus là.

Il y a un an, maman m’a laissé un message vocal le 6 juillet, je devais être au bureau je n’ai pas décroché. Elle me disait : « Coucou mon amour à moi. Je suis une mère indigne, j’ai complément oublié de te souhaiter une bonne fête mon amour. Bonne fête ma Nolwenn, gros gros bisous »

Même si elle le dit avec humour, j’espère qu’elle sait qu’au contraire elle a été une mère parfaite. Je pense que ce jour là j’ai du la rappeler, qu’on a du parler de longues minutes au téléphone, que j’ai du la remercier et passer à autre chose en lui racontant tout un tas de trucs du quotidien. Si c’était aujourd’hui, je pense que je passerai des heures à la remercier, à lui dire qu’elle est la maman la plus douce, la plus attentionnée et la plus merveilleuse… qu’elle me manque, que tout me manque terriblement…

Et pour la petite anecdote, ma maman ne m’appelait jamais Nolwenn (à part quand elle parlait de moi à quelqu’un d’autre, ou alors quand j’avais fait une bêtise, en général ce n’était jamais bon signe). Elle m’appelait Marie.

C’était le prénom qu’elle voulait me donner, mais il y avait déjà une Marie C. dans la famille. Du coup, Marie est mon second prénom, mais elle m’a toujours appelé comme ça. Et au son de sa voix, quand elle m’appelais Marie je me reconnaissais et me retournais toujours. C’était comme ça, c’était « normal ». Ça étonnait mes amis qui venait à la maison, nous ça nous faisait rire. Ça aussi c’est une chose que seule elle faisait. Plus personne ne m’appellera Marie…

6 Commentaires

  1. Fuoco
    7 juillet 2019 / 22 h 06 min

    Je connais bien cette douleur là puisque j ai moi aussi perdu ma maman trop tôt et ma petite fille avant ça …….. je sais à quel point tout perd son sens après ça. Et le gouffre que cela peut être. Il y a avant. Et après. Plus rien n est pareil et le souvenir est à la fois douloureux et pourtant si doux. Et puis la vie continue même si on trouve ça terrible. Comme après un mauvais coup, on tombe, on est sonné et puis l instinct est là et on se relève. Je ne sais pas si tu lira ce commentaire. Tu dois en avoir tellement !! Mais il est sincère. Ne meurent que ceux que l on oubli. ❤️

  2. Joy
    9 juillet 2019 / 9 h 53 min

    Bouleversant.

    Je te suis depuis quelques temps notamment sur Instagram. J’aime beaucoup ta simplicité & ta vision du monde. Alors merci pour tes posts toujours très inspirants.

    Ce que tu traverses aujourd’hui m’a beaucoup touché alors je m’autorise ce commentaire pour te souhaiter beaucoup de courage à toi ainsi qu’à tes proches.

  3. Brélivet
    9 juillet 2019 / 15 h 30 min

    Bouleversant.
    Je découvre le blog par du bouche à oreille…. Je connaissais et appréciais beaucoup ,enfant, la femme qui vous ( tu a une époque lointaine) appelais Marie. Ici, ma façon de vous (te) présenter toutes mes condoléances. Il n’y malheureusement pas de mots pour accompagner cette souffrance mais mes pensées vont à ma germaine.
    Anne-Lise

  4. Elodie
    21 juillet 2019 / 13 h 42 min

    Cette voix, toujours en toi ♥

  5. SDD
    22 juillet 2019 / 15 h 39 min

    Tes articles sont tellement touchants. je te souhaite plein de courage pour affronter cette période difficile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.