USA #7 : Los Angeles & co

Hello tout le monde,

Je vous retrouve aujourd’hui pour la dernière étape de notre voyage aux États-Unis, mais pas des moindres puisque c’est l’endroit où nous avons passé le plus de temps : Los Angeles & ses environs. Je vous préviens que cet article est assez long, et en plusieurs parties (Downtown LA, Venice Beach, Hollywood, Beverly Hills, Santa Monica et Malibu) car je n’ai pas trouvé de meilleur moyen pour le rendre lisible !

DOWNTOWN LOS ANGELES

Los Angeles était vraiment la ville de mes rêves, celle dont je parlais SANS ARRÊT à mon copain et que j’ai aussi beaucoup évoqué sur le blog. Pourtant je n’y avais jamais mis un pied. Et le problème quand on attend TROP de quelque chose, c’est qu’on a beaucoup de chance d’en être déçu. On m’avait pourtant prévenue, je ne voulais croire personne…

Mais ça a bien été le cas avec Los Angeles. J’ai trouvé la ville triste, assez sale, et surtout j’ai été ultra choquée par la population (beaucoup de sans-abris ce qui m’a mit le moral à zéro, une rue entière avec des tentes et des draps sur les trottoirs, style bidonville, des atrophiés, beaucoup de drogue, des rues qui se transforment la nuit et qui ne donnent pas envie de sortir…).

En fait, on ne le savait pas, mais downtown (le sud de la ville) est plutôt un quartier d’affaires où les gens viennent travailler la journée, mais où ils ne vivent pas. Pourtant ça reste un quartier hors de prix, où nous avions pris un airbnb que nous avons payé le prix d’un loyer mensuel français pour seulement 3 nuits… Les boules.

D’ailleurs tout était galère : impossible de se garer la nuit, à part dans certains parkings, et encore il fallait déplacer la voiture à 6h du matin (qui se lève à 5h en vacances sérieux?), l’immeuble était bruyant et mal fréquenté, l’hôte ne nous a pas reçu il avait caché les clefs sous le paillasson, l’appartement ne rendait pas du tout comme sur les photos.. (Et au passage airbnb que j’ai contacté en rentrant a un SAV déplorable: nous n’avons pas été dédommagé car nous n’avons pas écrit assez tôt (alors que de toutes façons ils auraient fait quoi sur place? on aurait jamais retrouvé un autre logement)… Et en plus notre commentaire négatif sur l’annonce de notre logeur a été supprimé. ON ADORE.)

Bref, j’avoue que ces 3 jours ont été très compliqué à gérer pour moi moralement. J’étais épuisée de tout ce voyage (certes magnifique, incroyable et inoubliable mais aussi fatiguant car rytmé), mon rêve sur la ville s’écroulait, l’argent commençait à manquer alors que tout était très cher, et cerise sur le cupcake : des bouchons partout, tout le temps, pendant des heures. Moi qui ai la patience d’une loutre, j’en devenais folle (heureusement je m’endormais la plupart du temps en voiture).

Voilà mon avis, après j’ai quand même de bonnes adresses à vous partager qui valent vraiment le détour à Downtown :

  • Juice Crafters : l’adresse parfaite pour le petit déjeuner ! Ils font des jus, des smoothies et surtout les meilleurs açaï bowl du monde. Vraiment à faire à 300%.
  • Los Angeles Gun Club : on nous avait recommandé cet endroit pour essayer de tirer. Franchement c’était ULTRA impressionnant. On en a eu environ pour 60€ pour louer un pistolet « classique » (un Beretta 9 mm), 50 balles et 2 cibles. Au début, malgré le casque je sursautais à chaque fois que quelqu’un tirait dans le box, j’étais très mal à l’aise, et même si j’avais envie de tester je n’étais pas sure que je réussirai à presser la détente. Après quelques minutes je me suis détendue et j’ai tiré ! Ça reste une sensation très particulière, je suis contente de l’avoir fait, mais aussi très contente de savoir que le port d’armes n’est pas autorisé en France !
  • Umami Burger : En se promenant dans le quartier du Gun Club on est tombé sur cette adresse par hasard et j’en avais déjà entendu parler grâce à leur burger IMPOSSIBLE. Il s’agit d’un burger végé, mais avec un « steak » qui ressemble vraiment à du steak niveau goût et texture. Bluffant et très bon.
  • Eat By CHLOE. : Je vous ai déjà parlé de ce restaurant vegan à New York et j’étais trop heureuse de le retrouver à LA. Vivement qu’on ai ce genre d’adresse en France, car j’en rêve encore ! Mention spéciale pour le Guac’ burger (un peu épicé) et les frites de patates douces #régalade
  • Observatoire Griffith : Enfin, ma dernière adresse est un point de vue, qu’on a fait de nuit et que j’ai trouvé magique ! Tout est gratuit, il est juste un peu compliqué de s’y garer, mais si vous trouvez une petite place ça vaut le coup (pour l’astuce, nous on a trouvé en redescendant ! On pensait que ça serait foutu et on avait la flemme de marcher, mais quelqu’un est parti juste devant nous). Et c’était… waou. Les avions ressemblaient à des grosses mouches, les lumières de la ville éblouissaient… J’ai adoré !

VENICE BEACH

En sortant de la ville et en allant sur la côte il y a Venice, célèbre pour ses plages, ses sportifs en skate ou en rollers, et ses façades colorées/tagguées.

J’ai beaucoup plus aimé que LA, car on est au bord de l’Océan, l’état d’esprit est très cool et c’est magnifique. Mais ce qu’on ne voit jamais c’est ce qui est en face de l’eau de mer : des boutiques assez cracra et encore beaucoup de pauvreté. J’avoue que j’ai eu du mal avec ce contraste. Comme à Los Angeles, j’avais un peu honte d’être touriste, de me balader les pieds dans le sable devant des gens qui n’ont rien…

Pour les bonnes adresses je vous recommande la rue d’Abbot Kinney x 177874282749819381090 ! J’y passerai ma vie là bas. Chaque boutique est plus belle que la précédente, la déco est ouffissime, vraiment je n’avais JAMAIS vu ça avant. Ce que je retiens par exemple dans cette rue :

  • The Butcher’s Daughter : Encore une adresse dont je vous avais parlé à New York et que j’avais hâte de retrouver à LA. Malheureusement, le plat que j’avais goûté à NY (des quessadillas vegan de foliiiiiiie) n’était pas à la carte ici… (tristeeeesse) J’ai alors goûté la pizza margarita vegan qui était incroyable aussi. Et la déco est parfaite, tout est très instagrammable (clique sur le site tu verras!). En revanche attention, certains jours il peut facilement y avoir une heure de queue pour avoir une place !
  • Créateurs :  Le samedi et le dimanche il y a un petit marché de créateurs au bout de la rue, où j’ai trouvé une bague Wendy Faye avec un coeur doré (énorme coup de coeur).
  • Van Leeuwen : Enfin, pour une pause glace il y a le food truck Van Leewen, qui a des alternatives vegan (glace chocolat au noix de cajou trop trop bonne).

Et sinon évidemment la plage, le mythique skate parc et toute la côte est à longer… La marina, avec les canaux et les maisons incroyables, et le port sont à faire absolument aussi. C’est sublime ! Je crois que c’est vraiment Venice que j’ai préféré là bas, mais nous n’y sommes pas allé le soir car apparemment ça serait un peu mal fréquenté.

HOLLYWOOD

Nous n’avons passé qu’une demie journée à Hollywood pour faire le sign et le walk of fame. Je ne sais pas lequel des deux m’a le plus déçu !

Alors oui évidemment c’est à faire une fois dans sa vie et c’est sympas à voir. Mais vraiment ça n’a rien d’incroyable. Le signe n’est pas si grand, il y a beaucoup de monde, et je pense que je l’aurai plus apprécié en faisant un « hike » (marche sportive dans les hauteurs). Pour les étoiles des stars, elles sont sur des trottoirs parfois assez étroits, il y a aussi énormément de monde, et surtout il ne faut pas lever les yeux ! Parce qu’autour TOUT est moche… Boutiques de touriste partout, saleté, boulevard très impersonnel… Ça casse le mythe ahah

BEVERLY HILLS

Beverly Hills est une ville immense, près de la côte et très prisé des célébrités. Niveau immobilier il y a vraiment des propriétés incroyables ! Souvent on ne voit pas grand chose entre le portail et les arbres (les pauvres, ils se protègent comme ils peuvent), mais rien qu’en se promenant en voiture dans les rues on était émerveillé.

Pour moi c’est l’opposé de Dowtown. Tout est beau, propre, calme, reposant. Mais aussi HOOOORS DE PRIX. Difficile de s’imaginer vivre là bas..

Sinon on est passé plusieurs fois dans la rue de Melrose avenue (qui s’étend sur des dizaines de km) et je vous recommande plusieurs adresses là bas :

  • Les spots photos : Évidemment comment les oublier, ils sont incontournables ! On a le mur rose de Paul Smith, le mur Made in LA du magasin de déco un peu plus loin, les fameuses ailes de Colette Miller – moi j’ai embêté mon chéri à CHAQUE fois ! #instagramhusband
  • Gracias Madré : Ce restaurant mexicain était merveilleux. Déco parfaite, une terrasse sublime, de grandes tables en bois… Niveau cuisine c’était délicieux et 100% vegan. En plus, ils ont un menu dégustation, donc on a pu tester plein de petites choses et on s’est régalé.
  • La Chouquette : On a trouvé cette boulangerie française grâce à une autre blogueuse (attention adresse non végétalienne), et on a dévoré leurs viennoiseries. Flo était ravi de retrouver du café « normal » grâce à la machine Nespresso, et moi j’ai trouvé la boutique sublime, les patrons adorables (on est resté discuter au moins une demie heure) et tout était très bon. C’était le petit écart non vegan du séjour :))

SANTA MONICA

Santa Monica est l’endroit où nous avons dormi les 3 dernières nuits, dans un nouvel air bnb. Comme partout en Californie, la lumière y est incroyable. Je crois que c’est ce que je retiens le plus de mon voyage… Cette lumière qui me ferait déménager là bas juste pour elle… <3

Et ce que j’ai particulièrement aimé à Santa Monica, c’est à nouveau Juice Crafters pour les açaï bowl (il y en a 14 entre LA et San Diego, alors aucune excuse pour ne pas tester cette adresse!!!), les couchers de soleil au bord de l’Océan ou sur le Pier avec la fête foraine, me baigner dans le Pacifique et faire la sieste sur la plage, et le soir aller me promener dans la rue commerçante (et dévaliser encore un peu Sephora).

Pour moi Santa Monica ressemble à la fois à Venice (c’est juste à coté et dans le même esprit au bord de la plage) mais en plus haut de gamme (comme Beverly Hills). Un bon mix des deux, avec des quartiers résidentiels plus abordables. Après il y a de tout, car comme partout les villes sont si grandes qu’on y trouve tout et son contraire !!! Mais j’ai vraiment adoré ces quelques jours là bas.

MALIBU

Enfin, je termine avec Malibu où nous avons été passer une journée (et où j’aurais aimé passer bien plus de temps). Les plages sont très belles, l’eau est magnifique, et le matin il n’y a pas grand monde. Assez sauvage, j’ai trouvé l’endroit très agréable.

Nous n’avons pas été dans la « ville » car nous sommes resté sur la côte pour profiter de la plage (nous avons été à El Matador Beach) et ensuite nous avons déjeuné au Malibu Farm, un restaurant sur un ponton. L’adresse n’est pas vegan, mais comme partout aux USA on trouve au moins des alternatives végé, et très facilement. Et c’était super bon !

Voilà, je termine ici ce long article sur cette dernière de semaine aux USA. N’hésitez pas si vous avez des questions, et de mon côté je vais bientôt vous préparer un article « démarches » qui sera plus théorique sur ce qu’il faut faire pour aller aux États Unis, comment réserver une voiture..etc.
À très vite xxx

1 Commentaire

  1. 28 septembre 2017 / 1 h 11 min

    Coucou,
    Après lecture de ton article, j’ai a peu près ressentie la même chose que toi concernant LA a quelque chose près… assez déçue de la saleté de la ville et de la pollution qui y règne en permanence avec ce trafic à mourir !! Je m’y voyais y vivre avant d’y mettre un pied mais maintenant je n’en suis plus si certaine !
    à bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *